RAPPORT ANNUEL 2012-2013

Le Grand Jeu

Le grand jeu est un jeu de management d’équipe de hockey intégré à un réseau social de niche d’une chaîne télé de sports.

Science of Sin

The Science of Sin est une série en quatre volets qui explore le côté sombre de l’esprit humain pour tenter d’expliquer pourquoi la tentation du péché fait partie intégrante de l’évolution humaine. Aussi, on se demande si la culture, le droit ou la religion peut permettre de passer outre à cette réalité scientifique.

Heartland

Heartland est la chronique de la vie mouvementée d’Amy Fleming, une adolescente de 17 ans qui tente d’équilibrer les pressions sociales, romantiques et émotionnelles avec les énormes responsabilités qu’elle assume à Heartland.

Message de la présidente et chef de la direction

Valerie Creighton

Grâce à ses bailleurs de fonds — le gouvernement du Canada et les distributeurs canadiens de services par câble et par satellite —, le Fonds des médias du Canada (FMC) a atteint des niveaux sans précédent de financement pour soutenir la création de contenus canadiens adaptés à l’écran. En 2012-2013, le budget de programmes a été porté à 375 millions de dollars, ce qui a entraîné le déclenchement de plus de 1,2 milliard en volume de production. Ainsi, chaque dollar de financement du FMC affecté à de nouvelles productions a permis de générer 3,3 $ en volume de production.

Au titre du volet convergent, qui soutient la création de contenu télévisuel et numérique que les Canadiens et les Canadiennes peuvent apprécier partout et en tout temps, le FMC a financé la production de 489 émissions de télévision dans les genres des dramatiques, des documentaires, des émissions pour enfants et jeunes, et des émissions de variétés et arts de la scène. Ces émissions ont été complétées par 223 projets connexes en médias numériques, notamment des jeux, du contenu Web interactif, des webisodes et une variété d’applications mobiles, ce qui a permis d’accroître la fidélité des auditoires par du contenu financé. Les engagements de production au titre du volet convergent ont augmenté de 9,6 millions de dollars, passant de 312,5 millions en 2011-2012 à 322,1 millions en 2012-2013, et ont donné lieu à un volume de production de près de 1,2 milliard. Les projets provenaient de toutes les régions du pays et ont été produits dans diverses langues parlées par les Canadiens, à savoir le français, l’anglais, des langues autochtones ainsi que le mandarin, l’espagnol et l’allemand.

Par l’entremise du volet expérimental, qui encourage la création de contenus numériques et de logiciels d’application interactifs à la fine pointe de l’innovation, le FMC a versé plus de 35 millions de dollars pour financer 85 projets à l’étape du développement, de la production ou de la mise en marché, ce qui a généré une activité de 55,2 millions, soit une hausse de 4,9 millions par rapport à l’an dernier. Les demandes, qui provenaient de toutes les régions du Canada, portaient notamment sur du contenu original de jeu destiné au Web et aux consoles interactives ainsi que sur des applications logicielles et mobiles qui établissent de nouvelles normes dans l’industrie.

En collaboration avec les intervenants de l’industrie des médias numériques, nous avons continué à améliorer et à peaufiner le volet expérimental en mettant en place des modèles distincts de récupération du financement selon qu’il s’agit d’un « produit fini » ou d’un « produit d’exploitation continue », et ce, afin de mieux correspondre aux pratiques de l’industrie.

Pour veiller à ce que ses politiques de financement suivent les nouvelles tendances au Canada et à l’étranger, le FMC a soutenu des projets et recherches réalisés en partenariat avec des organismes de l’industrie.  De plus, de nouveaux renseignements sur l’industrie ont été publiés dans son blogue Écran de veille. Il a contribué à 16 projets de recherche de l’industrie, dont neuf ont été publiés en 2012-2013.

Dans le but de favoriser l’échange d’idées et de promouvoir l’intérêt pour la coproduction, le FMC a grandement accru ses partenariats stratégiques et a soutenu 49 événements et festivals de télévision et de médias numériques, partout au Canada et sur des marchés internationaux, notamment aux États-Unis, au Brésil, au Royaume-Uni et en France. Chaque événement constitue une occasion renouvelée pour nous de rencontrer des intervenants et d’en apprendre les uns des autres, de promouvoir le contenu canadien auprès de nouveaux auditoires et d’établir des relations en vue de coproductions.

Le FMC a entrepris un certain nombre d’initiatives pour faire connaître et promouvoir le succès du contenu canadien. Il a lancé Canada à l’écran, un site qui présente des productions télévisuelles, les jeux, le contenu Web, les logiciels et les applications à succès que le FMC soutient. Ce site contient des projets récents et des projets plus anciens, accessibles partout dans le monde.

Le FMC s’est associé à Téléfilm Canada, à des fonds privés et à plus de 20 autres partenaires à l’échelle municipale, provinciale, nationale et internationale afin de rendre le contenu canadien visible et accessible aux auditoires d’ici et d’ailleurs, et de promouvoir les succès canadiens.

Le Canada a été le pays à l’honneur du MIPJR et du MIPCOM 2012, le grand marché annuel mondial des contenus de divertissement. Plus de 12 900 participants ont pris part à l’événement, et un nombre sans précédent de 177 articles sur le Canada ont été publiés dans la presse internationale.

Le FMC a travaillé avec Téléfilm, le CRTC et les leaders de l’industrie en vue d’organiser un symposium d’une journée à l’occasion du congrès de l’Institut international des communications pour mettre l’accent sur la promotion. Près de 300 représentants des EDR, des télédiffuseurs, du monde de la télévision et des médias numériques, des ministères chargés des politiques ainsi que des syndicats et des guildes ont assisté à l’événement, et ont participé à un certain nombre de tables rondes.

À la suite du symposium sur la promotion, un groupe de travail composé de télédiffuseurs, de producteurs et d’intervenants du milieu des médias numériques a été constitué pour étudier des façons immédiates d’améliorer la promotion du contenu canadien et les succès actuels. Une nouvelle image de marque du contenu canadien, une étude de faisabilité sur la numérisation de titres du catalogue existant et un projet de visite de lieux de tournage au Canada seront réalisés en 2013-2014. La stratégie de promotion illustrée ci-dessous comprendra un certain nombre de partenariats à l’échelle municipale, provinciale et nationale — elle visera à faire connaître le contenu canadien aux auditoires du monde entier et à les fidéliser.

Stratégie promotionelle nationale

Selon une enquête réalisée en décembre 2012 auprès des intervenants, la satisfaction relative aux stratégies et aux outils de communication du FMC a atteint un haut niveau sans précédent et a augmenté de plus de 10 % par rapport à l’an dernier. C’est à l’égard du site Web du FMC et du rapport annuel en ligne que la satisfaction a le plus augmenté (hausse de 27 % et de 21 %, respectivement). En outre, le nombre d’abonnés aux communiqués du FMC a augmenté de 21 %, et la communauté du FMC sur les réseaux sociaux a pris beaucoup d’ampleur au cours de l’année dernière. En effet, le FMC compte 88 % de plus d’amis Facebook et le nombre d’abonnés sur Twitter a fait un bond de 252 %.

Le contenu audiovisuel canadien continue de remporter des prix et d’attirer des auditoires, au Canada et ailleurs. Le FMC est heureux de jouer un rôle actif en encourageant, en soutenant et en promouvant cette industrie extrêmement créative ainsi qu’en contribuant à la croissance de l’économie numérique du pays. 

Valerie Creighton
La présidente et chef de la direction

Retour Haut de la page